à découvrir…

Esper, « c’est l’envie de meilleures choses »

Le collectif « Haut en couleur », c’est avant tout l’histoire d’une famille. Ils ont choisi la voie artistique et mettent tout en place pour vivre de leur passion. Rencontre avec Esper, l’un des deux directeurs artistiques d’HEC, à son compte depuis 2005/2006.

Pour comprendre la naissance du collectif, il faut remonter à l’année 2001. « Avec Raphaël, nous avons créé un crew de graffeurs, devenu un collectif en 2006 », explique Esper. Deux photographes, un web-développeur, des artistes polyvalents… « Pour pouvoir répondre à des commandes de l’événementiel, il fallait regrouper toutes les équipes capables de répondre à la demande ». Cinq ans plus tard, interrogé sur son plus beau souvenir au sein du collectif, Esper a déjà la réponse en bouche : « Pour moi, c’est le projet de la fresque « Haut en couleur » en vidéo. On l’a réalisé sur un mur, en créant une ambiance, et la vidéo tournée a été le lancement de la création du site Internet ».

« Les gens ont l’impression de repartir avec un bout de l’exposition »

Pour l’exposition « Habitation en carton » à La Friche, qui s’est terminée dimanche, Esper a voulu innover : « J’en avais marre des expos collectives avec un accrochage très propre, aligné. Alors je me suis dit : tiens, on va transformer la friche en carton. Nous en avons tous récolté pendant deux semaines. Une fois que tout a été placardé, nous avons posé toutes les œuvres au sol et essayé de faire un accrochage ». Rien n’était laissé au hasard : même le nom de l’exposition reprend les initiales du collectif. « L’exposition a évolué, car des touristes ont acheté des œuvres au fur et à mesure », poursuit Esper. Ce fut le cas de l’unique œuvre de Gustav réalisée pour l’occasion : une mosaïque de photos qu’il a dû refaire pour la suite de l’exposition. « En achetant, les gens ont vraiment l’impression de repartir avec un bout de l’exposition », s’amuse Esper.

Une pratique, un geste artistique : le body calligraphisme

« L’art, il n’y a que ça qui me fasse vibrer, confie l’artiste. Je fais partie de ceux qui ont de la chance d’avoir fait de leur passion un métier ». Son « truc » à lui, c’est la peinture sur corps. Mais il n’est pas ici question de body painting. « Ce que je fais, c’est du body calligraphisme, dans le sens où je me suis affranchi des règles de la lettre. Je me sers des courbes, je le fais à l’instinct » en toute improvisation. « J’ai travaillé avec Soket, la photographe de mon projet, pour sortir un bouquin sur la calligraphie sur corps (ou body calligraphisme), qui est la réappropriation du bodypainting par le graffeur », explique Esper. Du 25 au 28 août, les deux artistes exposaient leurs performances et le fruit de leur collaboration rue Dénoyez.

« Mon super-héros à moi, c’est ma mère »

Si Esper est avant tout artiste, il est aussi riche en connaissances culturelles depuis son plus jeune âge : 12 ans de conservatoire derrière lui. Rien d’étonnant lorsque l’on sait qu’il est issu d’une famille d’artistes : un grand père architecte et artiste peintre, une mère dotée de la fibre artistique… « et puis j’ai été bercé aussi bien avec Mozart qu’avec Nat King Cole ou Minnie Ripperton » ! Parmi les artistes qu’il affectionne tout particulièrement, figurent le calligraphe Hassan Massoudy, ou encore l’illustrateur Olivier Vatine. Sa jeunesse a aussi été marquée par le sport de haut-niveau, mais c’est dans l’art qu’il a appris à s’épanouir au fil du temps. Avec un blase (ndlr : pseudo) bien choisi : « J’ai eu une enfance difficile, entre violence et absence paternelle… mais ma mère m’a insufflé son optimisme et un espoir incroyable. Esper, c’est l’envie de meilleures choses ». Pour cette exposition temporaire, Esper « avait envie d’un thème un peu plus personnel ». L’une de ses oeuvres a été inspirée par les « super-héros ». Avant de confier : « Mon super héros à moi, c’est ma mère ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :