Vol de tableaux : les suspects arrêtés

            © AFP – Le 20 mai 2010, le Musée d’art moderne de la ville de Paris
fermait provisoirement ses portes, pour laisser travailler les enquêteurs.

Trois personnes ont été écrouées le 16 septembre dernier dans l’enquête sur le vol de cinq tableaux de grands maîtres dans la nuit du 19 au 20 mai 2010  au Musée d’art moderne de la ville de Paris (16e). L’un d’entre-eux est soupçonné d’avoir participé au vol, les deux autres d’être les receleurs. Les œuvres, elles, n’ont toujours pas été retrouvées. L’information a été révélée hier soir par la mairie de Paris. La valeur globale de ces tableaux dérobés (Picasso, Léger, Matisse, Braque et Modigliani) est estimée à 100 millions d’euros. Ils appartenaient tous à la collection permanente du musée.

Les œuvres toujours manquantes sont les suivantes :

« Le pigeon aux petits pois » – Picasso

« La pastorale » – Matisse

« L’olivier près de l’Estaque » – Georges Braque

« La femme à l’éventail » – Modigliani

« Nature morte aux chandeliers » – Fernand Léger

Selon le maire de Paris Bertrand Delanoë, un « dysfonctionnement partiel » du système d’alarme dans une partie du musée avait été constatée depuis le 30 mars. Dans un communiqué de presse en date du 20 mai 2010, il s’était dit « particulièrement attristé et choqué de ce vol qui est une atteinte intolérable au patrimoine culturel universel de Paris ». Et souhaitait que « tous les moyens soient mis en œuvre pour retrouver ces chefs d’œuvre ».

L’enquête avait été confiée à la brigade de répression du banditisme.

Le vol annoncé au grand jour, le signalement et les photos des tableaux pouvaient enfin être diffusés sur toutes les bases de données policières existantes dans le monde, via Interpol. L’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (au sein de la direction centrale de la Police judiciaire) compétent en matière de vol et de recel de vol dans ce domaine, alimente la photothèque Treima (Thesaurus de recherche électronique et d’imagerie en matière artistique), qui recense environ 80 000 images d’oeuvres d’art disparues. Interpol, de son côté, tient une base identique recensant plus de 35000 images des « œuvres d’art les plus recherchées dans le monde ».

Les vols de tableaux de grands maîtres sont de plus en plus courants. Le 9 juin 2009, un carnet de dessins signés Picasso, estimé à plusieurs millions d’euros, avait été volé au musée Picasso à Paris (3e), à l’époque en pleine rénovation et donc vulnérable en termes de sécurité.

Publicités
Tagué , , , , , , ,

Une réflexion sur “Vol de tableaux : les suspects arrêtés

  1. Sabrina dit :

    Il est vraiment super ce blog, continue comme ça, j’viendrais dès que y’a du nouveau ça c’est sûre 🙂
    Tu m’en apprend beaucoup.

    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :